"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Affaire Dany Leprince : Roland Agret et le groupe Renée-Leprince abandonnent leur combat
    France > erreur judiciaire, tueur de masse, police scientifique, crime & médias, internet
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Vendredi 19 juin 2009

    " Fin avril, Roland Agret était venu présenter à Thorigné-sur-Dué le documentaire consacré à l'affaire par Canal +, en compagnie de son auteur, le journaliste Bernard Nicolas.
   
    Lassés d'être la cible des blogueurs sur internet, Roland Agret et le groupe de soutien à Dany Leprince (1) lâchent le dossier.
   
    Cinq ans de combat n'avaient pas eu raison de l'acharnement de Roland Agret à prouver l'innocence de Dany Leprince. Internet l'a fait plier. Toutefois, les rudes propos d'internautes n'ont fait que s'ajouter aux doutes nés depuis quelque temps déjà.
   
    La naissance de l'association des Amis de Dany, la création de blogs, l'attitude de l'épouse de Dany, le fait que ce dernier ne réagisse pas aux attaques contre ses actions, tout cela a contribué à la décision de Roland Agret : « J'arrête ! »
   
    Le président d'Action justice est las. Le sentiment d'être floué, de ne plus maîtriser : « Nous, nous avions une direction, on travaillait avec rigueur. Aujourd'hui, tout le monde y va de son action, dans tous les sens, quitte à se tromper. »
   
    Mais le pire, ce sont les « calomnies » endurées sur le net. « Les propos orduriers, injurieux, insultants », il n'en peut plus.
   
    Quand en plus on dénonce son livre Affaire Leprince, condamné à tort, coécrit avec le journaliste Nicolas Poincaré, « c'est le furoncle qui explose ! ».
   
    Qu'on affirme qu'il se fait de l'argent sur le dos de pauvres gens le révulse : « S'ils savaient combien j'ai englouti de pognon... » Sans compter que, « dès le lancement du livre, on l'a dit : les bénéfices serviront à payer les avocats ! »
   
    Question d'honneur
   
    Des années de travail, une enquête entièrement décortiquée pour au final, obtenir qu'un dossier de demande de révision soit ouvert, « c'est rien, ça ? ».
   
    Le président d'Action justice jette donc l'éponge. Question d'honneur. Lui qui s'est battu pour obtenir sa propre réhabilitation, avant de se jeter à corps perdu dans la défense des autres, ne supporte pas qu'on dénie son travail. « Il a tellement tout donné... », appuie Bernard Nicolas, le réalisateur du récent Spécial investigation de Canal +.
   
    C'est définitif. « Je lâche l'affaire, je vais aller à la pêche... » Et prendre soin de sa femme Marie-Jo, indéfectible soutien, qui s'est « rendue malade » face à l'attitude des proches de Dany Leprince et aux attaques des blogueurs.
   
    « Nous sommes des petites gens »
   
    Les fondations de la défense de Dany Leprince en ont pris un sérieux coup hier, car suite à l'abandon de Roland Agret, le groupe Renée-Leprince a décidé de se saborder.
   
    « Nous sommes des petites gens honnêtes. Mais depuis plus d'un an, nous subissons des attaques terribles, expliquent les membres du groupe. La « démission » de Roland Agret a achevé de les convaincre. « Nous avons été très peinés par la décision de Roland, que toute la famille ne remerciera jamais assez pour son enquête bénévole... Comme nous, il est à bout. On le comprend. »
   
    Avec un brin d'ironie, la famille Leprince, qui composait pour beaucoup le groupe, estime que puisque la femme et les amis de Dany « refont l'enquête pour le faire libérer, la relève est assurée ».
   
    (1) Dany Leprince a été condamné à perpétuité en 1997 pour le meurtre de son frère, sa belle-soeur et ses deux nièces en septembre 1994 à Thorigné-sur-Dué (Sarthe). Il clame son innocence. Une demande de révision est en cours depuis 2006.
   
    La commission de révision poursuit l'enquête
   
    L'essentiel, pour qu'un second procès ait lieu, est l'apparition d'éléments nouveaux dans le dossier. L'abandon de Roland Agret n'empêche pas la commission de révision de continuer son enquête. Aujourd'hui, on apprend que le couteau (gravé « Leprince » et retrouvé dans une carrière en 1999), qui avait disparu, vient d'être récupéré dans une brigade de gendarmerie sarthoise. Des analyses sont effectuées pour tenter d'y déceler un éventuel ADN.
   
    Par ailleurs, Martine, la première épouse de Dany Leprince, et sa fille, ont été entendues par la commission. Sans apporter plus d'explications aux « flashs » ressentis par Martine lors de sa garde à vue.
   
    Quant à Claude Bobet, proche de Martine, les analyses ont démontré que son ADN n'avait rien à voir avec l'ADN inconnu relevé sur les lieux des crimes."
   
    Un article de Christine Corre.

Source : OUEST-FRANCE (19 juin 2009)

    Articles relatifs :
     Procès de Dany Leprince condamné en 1997 pour 4 meurtres: complément d'information + Site
     Reportage sur l'affaire Danny Leprince, accusé d'un quadruple meurtre en 1994
     Condamné pour avoir tué au hachoir son frère, sa belle-soeur et ses 2 nièces, Dany Leprince est-il innocent ? + entretien avec l'accusé
     Condamné pour un quadruple meurtre, Dany Leprince se met nu dans sa cellule pour avoir accès à son dossier
     L'ex-condamné à tort Roland Agret nu "en solidarité avec Dany Leprince"
     Suicide de la mère de Dany Leprince, un détenu qui clame son innocence
     Accusé d'un quadruple meurtre au hachoir, Dany Leprince réclame la révision de son procès
     Retour sur le massacre de Thorigné-sur-Dué : Dany Leprince est-il un coupable idéal?


[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2010
Réalisation : Nokto