Avr 032010
 

Chacun est libre de penser ce qu’il veut des faits commis par les militants d’ ACTION DIRECTE. « ROBIN DES LOIS » s’intéresse seulement , en l’occurrence, et d’une façon générale, à l’extrême longueur des peines.

Dans la plupart des Pays démocratiques, les peines réellement subies ne dépassent pas 15 ou 20 ans. Tout le monde sait que – au-delà d’un temps trop long et variable selon les individus – l’homme est définitivement « cassé » et « irrécupérable ».

La semi-liberté accordée à Georges CIPRIANI ne peut qu’inviter à la réflexion sur cette prison qui « tue » à petit feu…