Juil 122010
 

En mai 1943, Henri GIRARD fait la Une des journaux : accusé d’un triple meurtre au Château d’ ESCOIRE devant la Cour d’Assises de la DORDOGNE. Il est acquitté. Qui peut alors imaginer que  – sept ans plus tard – Henri GIRARD fera encore la une sous le pseudonyme de Georges ARNAUD, mais cette fois-ci pour un roman appelé à un énorme succès, « LE SALAIRE DE LA PEUR ».

C’est l’histoire étonnante qu’a publiée Dominique RICHARD, grand reporter à SUD-OUEST, ce dimanche juillet 2010, et que nous reproduisons intégralement. On trouvera, en fin d’article un lien intéressant vers un autre article : Roger MARTIN, biographe de George ARNAUD, est persuadé de son innocence.

Lire la suite »