Juil 172010
 

Ed BUNKER

« Si je devais mettre sur une balance
tout ce que j’ai fait à la société

et tout ce que celle-ci m’a fait
je ne sais de quel côté elle se pencherait »

E. Bunker

Edward BUNKER s’il n’a pas la réputation publique de James ELLROY qui le fit découvrir à François GUERIF son éditeur français était (est a dû être effacé) un des plus puissants auteurs de romans noirs.

BUNKER a signé quatre romans (la trilogie de la Bête constituée de Aucune bête aussi féroce, La bête contre les murs, La bête au ventre et Les hommes de proie), dont deux adaptés au cinéma, Le récidiviste de Ulu GROSBARD (Dustin HOFFMAN avait acheté les droits à BUNKER pour lui permettre de voir venir) et en 2000 Animal Factory mis en scène par Steve BUSCEMI avec Willem DAFOE (à faire peur), Edward FURLONG, Mickey ROURKE (dans le rôle d’une folle outrancière) et BUNKER lui-même. Au cours de sa vie mouvementée, il fit plusieurs apparitions au cinéma (Runaway Train dont il a écrit le scénario et Tango and Cash de KONCHALOVSKY, des histoires d’évasion) dont la plus célèbre dans Reservoir Dogs de Quentin TARANTINO dans le bref rôle de Mister Blue.

(extrait de Mort d’un malfrat – Ed BUNKER (1933 – 2005), Luc BROU, Agoravox, 27 juillet 2005) Lire la suite »