Jan 092011
 

Philippe GELUK - le meilleur du chat

Nous avons déjà consacré un dossier complet aux U.H.S.A. , à l’occasion de l’ouverture du premier Établissement de ce type à LYON (LE VINATIER), le 18 mai 2010. Nous sommes très réservés sur ces structures : d’abord, parce qu’elles traduisent une imbécilité technocratique. Il y a plus de 30 ans, quelques technos ont décidé qu’il y avait trop de psychiatres. On en a donc réduit le nombre, tout en fermant beaucoup de structures permettant un suivi en milieu ouvert. Résultat : de nombreux malades malades mentaux se promènent dans la rue sans aucun suivi. Et – comme ils sont plus fragiles que la population « normale » – ils passent plus facilement à l’acte délictueux ou criminel.

Ils se retrouvent alors en prison… où rien – bien sûr – n’est prévu pour les soigner correctement. Il constituent alors un danger pour eux-mêmes, pour leurs codétenus ou pour le personnel… Il n’est donc pas idiot de penser à créer des structures spécialisées pour les soigner. Mais on ne connaîtra sans doute jamais les noms des imbéciles qui ont impulsé la fermeture des lits de psychiatrie et planifié la réduction du nombre des psychiatres. Il eût été plus « intelligent » de soigner ces malade mentaux en amont, avant qu’ils ne passent à l’acte et ne causent des victimes tout en détruisant leur propre vie et celle de leur famille…

Accessoirement, nous craignons que l’Administration Pénitentiaire – qui pratique déjà couramment les internements abusifs à la soviétique – ne se « débarrasse » des détenus « encombrants » dans ces petits goulags provinciaux… L’auteur de ces lignes sait de quoi il parle puisque le lieutenant E ….. M…… – un dangereux pervers – a tenté de le faire interner à l’H.P. de (28) BONNEVAL, avec deux certificats médicaux de complaisance, alors qu’il se trouvait détenu au C.D. de (28) CHATEAUDUN à cette époque en proie à la corruption et à l’anarchie . Cet acte moralement criminel n’a fort heureusement duré que 24 heures car les médecins ont estimé que François KORBER n’avait strictement rien à faire dans un Hôpital psychiatrique… Il ‘agissait – tout simplement, si l’on ose dire – de se « débarrasser » d’un « emm….eur » gênant pour les petites et grandes magouilles du Centre de Détention. S’il n’avait pas réagi avec sang-froid, François KORBER serait encore en train de crever dans cet Hôpital , shooté aux piqûres de neuroleptiques.

La prochaine U.H.S.A. ouverte devrait l’être à TOULOUSE , au sein de l’Hôpital MARCHANT pour accueillir des personnes détenues atteintes de troubles mentaux, comme l’explique LA DÉPÊCHE.fr de ce dimanche 9 janvier 2001 :

« (…) Les travaux ont démarré à l’été 2010 et le premier étage est déjà monté à l’arrière de l’établissement.

Comme TOULOUSE, huit établissements du même type devraient ouvrir en 2011-2012 en FRANCE. L’unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA) sera gérée par l’administration pénitentiaire pour les murs et la sécurité et par l’hôpital pour le fonctionnement. L’U.H.S.A. de MARCHANT pourra accueillir une quarantaine de détenus des établissements pénitentiaires de MIDI-PYRÉNÉES et du LANGUEDOC-ROUSSILLON. Un hôpital prison ? « Nous ne sommes pas pour une politique sécuritaire mais nous n’avons pas non plus de recul sur les UHSA. Tant que le but reste de mieux soigner les patients », glisse-t-on à la C.G.T (…) ». L’avenir dira si le choix de TOULOUSE était le bon puisque, en 2007, d’autres membres de la C.G.T. préconisaient la construction d’une UHSA au sein des hôpitaux de (65) LANNEMEZAN...

à lire : d’intéressants documents …

– dans un texte très pédagogique réalisé par la C.G.T.-SANTE : télécharger le PDF

–  sur un « site non officiel » intitulé ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE

(ce site « non officiel » nous intrigue… Merci à tout internaute pouvant nous informer sur ce site « non officiel , site personnel réalisé par un particulier » (sic). Nous sommes, bien évidemment, très méfiants envers tout ce qui est « anonyme »…)

 Publié par à 1 h 54 min

  2 commentaires à “ouverture de l’U.H.S.A. de TOULOUSE dans un an”

  1. Bonjour,
    Concernant le site administration penitentiaire voici ce que l’on trouve sur le propriétaire du nom de domaine (en anglais)
    WHOIS information for penitentiaire.org :

    Domain ID:D151942228-LROR
    Domain Name:PENITENTIAIRE.ORG
    Created On:06-Mar-2008 21:26:08 UTC
    Last Updated On:06-Jan-2011 19:20:15 UTC
    Expiration Date:06-Mar-2012 21:26:08 UTC
    Sponsoring Registrar:OVH (R135-LROR)
    Status:CLIENT DELETE PROHIBITED
    Status:CLIENT TRANSFER PROHIBITED
    Registrant ID:ovh4d2615f31b04
    Registrant Name:Philippe STEINER
    Registrant Street1:penitentiaire.org, office #1608203
    Registrant Street2:c/o OwO, BP80157
    Registrant Street3:
    Registrant City:Roubaix Cedex 1
    Registrant State/Province:
    Registrant Postal Code:59053
    Registrant Country:FR
    Registrant Phone:+33.899701761
    Registrant Phone Ext.:
    Registrant FAX:
    Registrant FAX Ext.:
    Registrant Email:7gwh6vv3y527b85z7uv9@i.o-w-o.info
    Admin ID:ovh4d2615f31o1c
    Admin Name:Philippe STEINER
    Admin Street1:penitentiaire.org, office #1608203
    Admin Street2:c/o OwO, BP80157
    Admin Street3:
    Admin City:Roubaix Cedex 1
    Admin State/Province:
    Admin Postal Code:59053
    Admin Country:FR
    Admin Phone:+33.899701761

    Bien cordialement avec mes félicitations pour votre courageux travail

    Dominique

  2. Merci pour vos encouragements, d’autant que nous avons alerté nos visiteurs sur les dangers de l’IPJ il y a un an ( l’article doit être mis à jour) bien avant l’explosion virale provoquée par leur vidéo et leur Pacte il y a quelques jours. Concernant le nom de domaine du site de l’Administration Pénitentiaire, il n’y a peut-être pas malice (?) Peut-être le propriétaire du nom de domaine est-il, tout simplement, un fonctionnaire de la DAP, chargé, à l’époque, de mettre en place leur site. Il est vrai, toutefois, qu’il est un peu curieux que le propriétaire ne soit pas … l’ Administration ! Nous allons essayer de percer à jour cette « bizarrerie »…

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML&nsbp;: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)