Oct 112016
 

En exclusivité nationale , l’association  « ROBIN DES LOIS » vous fait  écouter  l’Hymne de la Pénitentiaire ici !

Afficher l'image d'origine

nous contacter :  contact@robindeslois.org

L’association  « ROBIN  DES LOIS » – par les combats qu’elle mène depuis des années pour le respect des Droits de l’Homme dans « nos » prisons -, est peu suspecte de complaisance vis-à-vis de l’Institution. Mais nous avons toujours dit et pensé que le sort des personnes détenues est totalement lié à celui des personnels de surveillance (surveillants, Directeurs , personnels de santé, C.P.I.P. etc.) . Il y a – comme partout – des brebis galeuses et, très souvent, un état de non-droit derrière les murs . Mais il y a aussi, fort heureusement, des hommes et des femmes qui  accomplissent leurs missions – souvent ingrates- de façon humaine. « Le Canard Enchaîné » de ce mercredi 12 octobre 2016 publie un article « à sa manière », un peu caustique, sur les paroles de cet Hymne  … (voir cliché ci-dessous).  « ROBIN DES LOIS » laisse ses visiteurs et sympathisants se faire leur opinion sur ce  texte (télécharger ici). Nous estimons, quant à nous, qu’  il est plutôt  sain que de futurs surveillants se forment  en exaltant le mot  « Justice » qui prévaudra un jour, nous l’ espérons, sur  un esprit de  corps souvent trop étroit.

Histoire

Nul ne sait si cet Hymne passera à la postérité …  L’histoire en est originale dans la mesure où il ne s’agit pas d’une  »commande ». Pour la première fois cette année, les élèves de l’Ecole Nationale d’Administration Pénitentiaire (E.N.A.P.), à AGEN, défilaient sur les Champs-Elysées pour le 14 juillet. Avec, à leur tête, la Directrice de l’E.N.A.P., Sophie BLEUET. En s’entraînant à SATORY pour le défilé, avec d’autres élèves de grandes écoles, un élève-surveillant, Adrien Catherine, a constaté que toutes avaient  « un chant de marche ».  Mais pas  l’E.N.A.P. …
C’est ainsi que ce jeune homme a écrit son texte. Pour la musique, il fallait un air entraînant . C’est celui de « La Strasbourgeoise » , souvent appelée  « L’enfant de STRASBOURG » . Un texte écrit lors de la guerre contre la Prusse en 1870 – 1871 , à (re) découvrir .  »L’ Enapienne » a été chantée en public devant Manuel VALLS et Jean-Jacques URVOAS lors de leur visite à l’E.N.A.P de ce jeudi 6 octobre 2016. 

Précisons que nos ministres ont également eu droit à un extraordinaire haka présenté par  150 surveillants d’origine Polynésienne.  « Même pas peur ! »  .    A ne manquer sous aucun prétexte !

D’autres vidéos  du haka  « face à  »  Manuel VALLS et Jean-Jacques URVOAS ...

http://www.sudouest.fr/2016/10/06/ce-qu-il-faut-retenir-de-la-visite-de-manuel-valls-dans-le-lot-et-garonne-2525897-3603.php

http://www.dailymotion.com/video/x4wbji7_a-agen-manuel-valls-assiste-a-un-haka-a-l-enap_news

http://www.sudouest.fr/2016/10/06/ce-qu-il-faut-retenir-de-la-visite-de-manuel-valls-dans-le-lot-et-garonne-2525897-3603.php

Qu’est-ce que le haka ?

http://www.telestar.fr/2015/photos/haka-que-veulent-dire-les-paroles-du-ka-mate-chante-par-les-all-blacks-photo-173902

http://dailygeekshow.com/haka-culture-rugby/

http://www.telestar.fr/2015/photos/haka-que-veulent-dire-les-paroles-du-ka-mate-chante-par-les-all-blacks-photo-173902

img_76641

 Publié par à 21 h 14 min
Août 122015
 

ct_opt(Photo Guillaume Paumier)

Nous venons d’apprendre que La Ministre de la Justice vient de refuser la demande de transfert de Younesse Bambara. La notification se contente de reprendre les arguments de l’Administration Pénitentiaire.

Le Conseil d’Etat avait ordonné que l’instruction de la demande de M. Bambara soit reprise et menée à bien puisque les refus qui lui avaient été opposés ne respectaient pas la procédure régulière pour un détenu particulièrement signalé qui impose que la Ministre prenne elle-même la décision.

La décision de refus qui a été notifiée ce matin à M. Bambara me paraît inhumaine et choquante.

Inhumaine, car M. Bambara, depuis qu’il a porté plainte pour des sévices qu’il aurait subi au Quartier Disciplinaire de Fleury-Mérogis, subit les intimidations et les mesures de rétorsion des surveillants qui ne supportent pas que l’un des leurs soit mis en cause. Cet homme, par ailleurs en très mauvais état de santé physique et morale, ne demandait pas une faveur mais seulement de poursuivre sa détention dans des conditions normales.

Choquante, parce que la décision prise est aux antipodes des déclarations enflammées et poétiques de la Ministre de la Justice sur les Droits de l’Homme et les grands principes. Comment expliquer une telle décision ? Sans doute principalement dans le désir de la Ministre de ne pas déplaire à une Administration pénitentiaire qu’elle ne maîtrise pas.

Car là est probablement le vrai problème. Le Ministère de la Justice n’est pas le seul où le Ministre est autant le chef de son administration que sa marionnette. Le drame, c’est que les conséquences humaines sont ici considérables.

On me fait d’ailleurs remarquer que la Ministre n’a sans doute pas pris personnellement la décision en cause. J’en convient mais un Ministre est responsable des décisions prises en son nom.

Avec l’avocat de Younesse Bambara, Olivier Arnod, nous allons étudier les suites à donner à cette décision qui n’honore par la Garde des Sceaux. Je souhaitais d’abord vous en informer et assurer Younesse et sa famille que nous restons à leurs côtés.

Sylvain Renard

Juil 102015
 

 prison_er

L’Echo Républicain (Journal d’Eure-et-Loir basé à Chartres) publie samedi 11 juillet un entretien avec le Délégué Général de Robin Des Lois.

Le journal évoque également le rapport du Contrôleur des Lieux de Privation de Liberté qui concerne une visite à la prison de Châteaudun ayant eu lieu en 2010 mais qui n’a été publié qu’en 2014, de façon très confidentielle.

Notre Délégué Général évoque dans cet entretien les principaux thèmes qui préoccupent actuellement notre association. Qu’il s’agisse de la surpopulation carcérale, de la loi Taubira, de la lutte pour un prix juste de location des téléviseurs ou du droit de vote des détenus.

Le surtitre de l’article résume bien notre opinion sur l’attitude actuelle de Christiane Taubira : « la ministre reste prisonnière de l’administration pénitentiaire » et c’est avec pertinence que notre Délégué Général rappelle que « l’administration pénitentiaire ne respecte pas toujours les lois de la République ».

Je vous invite à lire cette page de l’Echo Républicain rédigée par Eric Moine.

L’article de l’Echo Républicain

Le rapport du Contrôleur Général des Lieux de Privation de Liberté

 Publié par à 23 h 33 min
Oct 192014
 

cinéma

Pour ‘‘UN PROPHÈTE’’, Jacques AUDIARD avait fait appel à des anciens détenus pour la figuration et pour des seconds rôles. Afin de restituer l’authenticité de l’univers carcéral.

Pour un long métrage destiné au cinéma et se déroulant dans le milieu carcéral une société de production recherche des anciennes détenues (tous âges, toutes origines), ayant vécu l’expérience de la détention. Les emplois à pourvoir sont :

–  six rôles secondaires (cinq ex-détenues de 20 / 35 ans), une d’une cinquantaine d’années

– une cinquantaine de figurantes (ex-détenues, de tous âges, toutes origines)

Les prestations sont rémunérées au tarif syndical cinéma. Les débutantes sont bien entendues acceptées. Le tournage aura lieu à partir de janvier 2015, en ILE-DE-FRANCE, les RV – RENCONTRE avec le réalisateur courant octobre / novembre 2014.

N’hésitez pas à contacter castingdbl@gmail.com si vous êtes intéressées par cette expérience.

 Publié par à 11 h 41 min
Oct 092013
 

Depuis des mois, ROBIN DES LOIS soutient  et défend les axes du projet de loi relatif à la prévention de la récidive et à l’individualisation des peines, enfin présenté ce mercredi 9 octobre 2013 en Conseil des Ministres.  Des   moyens considérables  sont mis en oeuvre pour créer 1 000 postes de C.P.I.P. sur les 3 ans qui viennent, soit plus de 25% d’augmentation des effectifsC’est l’information la plus importante  et la plus « nouvelle » de ces derniers mois. Sans ces effectifs, cette nouvelle politique pénale ne pourrait pas réussir.

Plusieurs axes nous paraissent devoir être retenus :

 

–         augmentation des subventions aux associations d’aide aux victimes, réactivation du conseil national d’aide aux victimes) alors que l’ancienne majorité baissait les budgets tout en parlant de victimes à longueur de journée

–          individualisation de la peine et de son exécution, avec une meilleure évaluation (on ne juge pas à l’aveugle) ,et abrogation des automatismes (comme les peines plancher, qui ont démontré leur inefficacité)
–          mise en place d’une nouvelle peine, la contrainte pénale, qui s’ajoute à la palette des peines à disposition des magistrats et qui permet un suivi plus encadré, immédiatement exécutoire, basé sur une évaluation régulière de la situation de la personne et des facteurs de risque
–          lutte contre les sorties sèches (80% des sorties aujourd’hui, voire même 98% pour les 6 mois et moins) : examen obligatoire aux 2/3 de peine, ce qui oblige à préparer en amont un projet ; plus efficace de suivre des condamnés que de « les lâcher dans la nature » sans savoir où ils vivent et s’ils ont un travail et des soins
____________________________________________________________________________
FR3
Sur ce dernier point, FRANCE 3   diffuse, ce mercredi soir , dans le Journal de 22 h 40 , un témoignage – plaidoyer de François KORBER, délégué général de ROBIN DES LOIS, 
______________________________________________________________________________
à diffuser sans réserve ni modération , afin d’effectuer l’indispensable travail de pédagogie qui est indispensable à la réussite de cette nouvelle politique pénale !
_______________________________________________________________________________
 logo Justice
_______________________________________________________________________________
pour éviter de dire n’importe quoi face aux obsédés  de l’impossible « tout-carcéral »…
(image infographie TF1)
pic
 Publié par à 19 h 24 min
Sep 082013
 

francois-korber-robin-des-lois_1151230

François KORBER était l’invité de Thierry ARDISSON ce samedi 7 septembre 2013 à 19 heures dans SALUT  LES TERRIENS (sur CANAL + en clair) . Il a , de l’avis général, brillamment défendu la nouvelle politique pénale que nous appelons tous de nos vœux… face à Patrick BALKANY, député-Maire U.M.P. de LEVALLOIS – PERRET, qu’il a, semble-t-il, presque convaincu !

pour revoir la séquence en replay cliquer ici      c’est à 16 minutes et 30 secondes !

 

salut les Terriens

 

 Publié par à 12 h 48 min
Fév 202013
 

La Conférence de consensus sur la prévention de la récidive a travaillé depuis des mois, sous la Présidence de Nicole MAESTRACCI

On trouvera ici l’historique des travaux

La semaine dernière, avant l’audition publique des experts, une passionnante synthèse des contributions et auditions avait été publiée (cliquer ici pour le PDF)

Et, ce mercredi 20 février, à 19 heures,  les préconisations du Jury étaient remises au Premier Ministre ( cliquer ici pour consulter le document)

Il s’agit d’un extraordinaire projet de révolution pénale, pour sanctionner autrement et plus intelligemment. Formulons le souhait que ces recommandations ne restent pas lettre morte, faute de moyens humains, notamment ( C.I.P., en particulier)

 Publié par à 23 h 52 min
Déc 092012
 

Ce samedi 8 décembre, les responsables de SAINT-MARTIN-DE-RE, au lieu de nettoyer les Écuries d’AUGIAS, ont franchi un pas de plus dans l’escalade, en bloquant les parloirs. Ce blocage est rarissime dans les prisons et – même les surveillants les plus irresponsables (ce qui n’est pas le cas de tous, bien entendu) – n’utilisent jamais cette « arme » pour faire valoir leurs revendications. Ils savent que de telles actions peuvent conduire à une explosion. Ils savent, d’autre part, que certaines familles font 50o ou 1 000 kilomètres, en se saignant aux quatre veines, pour venir au parloir visiter : un père, un fils, un mari… ROBIN DES LOIS émet les plus vives protestations face à de tels agissements, et s’étonne de l’attitude de l’A.P. Au lieu de régler les problèmes, on a tenté de casser le thermomètre en transférant un bouc émissaire,  un meneur tout à fait pacifique.

Faudra-t-il des morts, d’un côté ou de l’autre, pour que la D.A.P. réagisse enfin et règle les problèmes ?

lire l’article d’Éric CHAUVEAU dans SUD-OUEST de ce dimanche 9 décembre

cliché d’illustration par Xavier LEOTY

 Publié par à 12 h 29 min